Joël chapitre 1

 
Joël, un prophète du royuame de Juda
Dans le contexte d'une invasion de sauterelles et d'une terrible sécheresse, le prophète montre au peuple que les fléaux subi son un châtiment des péchés du peuple. Il ajoute des promesses de délivrance future, un temps de grandes bénédictions. Le peuple est appelé à la repentance.


Chapitres: 1 2 3 

1. Parole de l'Eternel qui fut adressée à Joël, fils de Péthuel.
2. Ecoutez ceci, vieillards, et prêtez l'oreille, vous tous, habitants du pays ! Une telle chose est-elle arrivée en vos jours ou bien dans les jours de vos pères ?
3. Faites-en des récits à vos enfants, et vos enfants à leurs enfants, et leurs enfants à une autre génération.
4. Ce qu'a laissé la sauterelle a été dévoré par la larve ; ce qu'a laissé la larve a été dévoré par la nymphe ; ce qu'a laissé la nymphe a été dévoré par l'insecte.
5. Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ! Et vous tous, buveurs de vins, lamentez-vous à cause du jus de la vigne qui est retiré de votre bouche !
6. Parce qu'un peuple a envahi mon pays, un peuple puissant et innombrable. Ses dents sont des dents de lion, il a des mâchoires de lionne.
7. Il a dévasté ma vigne et mis en débris mes figuiers ; il les a dépouillés de leur écorce et en a jonché le sol. Les rameaux sont là tout blancs.
8. Désole-toi comme une vierge qui s'est ceinte d'un sac pour porter le deuil de l'époux de sa jeunesse !
9. Offrande et libation sont retranchées de la maison de l'Eternel ; les sacrificateurs qui font le service de l'Eternel sont dans le deuil.
10. La campagne est ravagée, le sol est dans le deuil ; car le blé est détruit, le moût est misérable, l'huile languit.
11. Les laboureurs sont misérables ; les vignerons se lamentent, à cause du froment et de l'orge, car la moisson des champs est détruite.
12. La vigne est misérable, et les figuiers languissent ; grenadier et palmier et pommier, tous les arbres des champs sont secs. Car la joie s'en est allée confuse loin des fils des hommes.
13. Ceignez-vous d'un sac et frappez-vous la poitrine, sacrificateurs ! Lamentez-vous, vous qui faites le service de l'autel ! Venez, passez la nuit vêtus de sacs, vous qui faites le service de mon Dieu, parce que ni offrande, ni libation n'arrivent à la maison de votre Dieu !
14. Ordonnez un jeûne, convoquez une assemblée ! Réunissez les anciens, tous ceux qui habitent le pays, dans la maison de l'Eternel votre Dieu, et criez à l'Eternel :
15. Ah ! quelle journée ! Car la journée de l'Eternel est proche ; elle vient comme un ravage fait par le Tout-Puissant.
16. La nourriture n'a-t-elle pas été enlevée sous nos yeux ? La joie et l'allégresse n'ont-elles pas disparu de la maison de notre Dieu ?
17. Les semences ont séché sous leurs mottes, les provisions sont épuisées, les greniers tombent en ruines, parce que le blé est misérable.
18. Comme le bétail gémit ! Les troupeaux de bœufs ne savent où aller, parce qu'ils n'ont point de pâture. Même les troupeaux de menu bétail pâtissent !
19. Je crierai à toi, ô Eternel ! Car le feu a dévoré les pâturages du désert, la flamme a brûlé tous les arbres des champs.
20. Même les bêtes sauvages brament après toi, parce que les courants d'eau sont taris et que le feu a dévoré les pâturages du désert.